Concours d’idées d’urbanisme 2012 - Neuchâtel 2020    Repenser l’infrastructure    Le projet prend appui sur le constat suivant: il semble impensable d’accueillir 8’000 nouveaux habitants dans une ville de la taille de Neuchâtel sans repenser complètement son infrastructure de transports. La très forte augmentation des véhicules privés qu’a connu la ville lors des vingt dernières années met malheureusement en péril sa qualité de vie.   Un moyen de transport ef cace reliant la partie haute au bord du lac s’impose dans l’hypothèse d’une densi cation de la zone forestière: un télécabine urbain semble être tout indiqué pour vaincre la topographie capricieuse de Neuchâtel tout en mettant en valeur son paysage. Peu côuteux, silencieux, attrayant, le Métrocâble   a tous les atouts pour devenir un moyen de transport urbain.    Limites et centres    Le développement de la partie nord se fait à partir des trois stations du Métrocâble, où des programmes commerciaux et publics sont réunis (hubs). Clairement visibles depuis la ville, ceux- ci agissent comme des points de repères et dé nissent des centralités à l’échelle du nouveau quartier. Le projet dessine clairement une nouvelle limite à la ville, dictée par la topographie, qui connaît au nord un replat puis une nouvelle pente importante.    Une promenade entre lac et forêt    Les rives du lac, le Fun’ambule et le nouveau Métrocâble forment une boucle de mobilité qui permet de donner un cadre nouveau à la circulation en ville de Neuchâtel.   Cette boucle dessine un itinéraire particulièrement attrayant pour le tourisme local et la promenade entre ville et forêt.    Urbanisation par étapes    La ligne du Métrocâble peut se constituer par étapes, tout comme l’urbanisation progressive qu’elle dé nit. La stratégie peut donc s’adapter à différents scénarios démographiques: le développement du quartier peut se poursuivre au nord, selon le développement que connaîtra Neuchâtel dans les décennies suivantes. Les stations desservent alors de manière rayonnante l’ensemble de cette nouvelle colonisation.    Métrocâble    En raison de la topographie complexe et du developpement déjà avancé de la ville, seul le Métrocâble semble approprié pour répondre à ce besoin d’infrastructures. De nombreuses villes dans le monde sont en train d’opter pour le télécabine urbain en réponse à des enjeux similaires.   Le moyen de transport urbain réunit en un parcours le sublime du transport aérien et le pittoresque d’une balade en montagne. Il offre à ses usagers une vue totalement dégagée sur la ville, le lac et les Alpes. L’expérience inédite qu’offre cette infrastructure, devient un atout important pour l’attrait touristique de Neuchâtel.    Zone mixte: La ville en lisière de forêt    Sur le plateau qui marque la nouvelle limite de la ville, une urbanisation relativement dense peut prendre place entre les trois hubs: des immeubles sur rue et sur cour ouverte avec des activités diverses en socle dé nissent une “clairière urbaine”, centre de l’activité du nouveau quartier. Un bâti continu est proposé pour délimiter   cet espace au nord, côté forêt. Côté lac, des immeubles sur cour ouverte peuvent être disposés de manière à libérer des vues sur le paysage et établir une pérméabilité piétonne avec les quartiers situés en aval.    Zone à majorité résidentielle: Colonisation harmonieuse    Dans la pente située en aval des stations sont proposées deux typologies de logement: des maisons individuelles en terrasses de type “low rise / high density” et des barres de logement épousant la pente. Ces deux types d’habitations, mêlées sur l’ensemble de la pente, favorisent   la mixité sociale et ménagent l’impact sur le paysage forestier.    Le campus    Le nouveau campus s’établit sur l’échangeur routier situé à Nid-du-Crô. Les activités académiques sont ainsi reliées à l’infrastructure régionale sans saturer le centre-ville et la jolie plage de Nid-du-Crô peut être préservée pour les loisirs.    Le bord du lac    Neuchâtel aspire à redonner son bord de lac aux activités de loisir, comme le con rment les résultats récents des concours NumaPort et des Jeunes Rives. En aucun cas le déploiement des activités académiques devra ternir cette vision.      Collaboration: Laurent Nicolet, Marc Frochaux
       
     
HUB_123_PLAN.jpg
       
     
HUB123_PANO_1_1.jpg
       
     
HUB123_PANO_2_1.jpg
       
     
HUB123_PANO_3_2.jpg
       
     
HUB123_SCHEMA_RESEAU.jpg
       
     
HUB123_SCHEMA_ETAPE.jpg
       
     
  Concours d’idées d’urbanisme 2012 - Neuchâtel 2020    Repenser l’infrastructure    Le projet prend appui sur le constat suivant: il semble impensable d’accueillir 8’000 nouveaux habitants dans une ville de la taille de Neuchâtel sans repenser complètement son infrastructure de transports. La très forte augmentation des véhicules privés qu’a connu la ville lors des vingt dernières années met malheureusement en péril sa qualité de vie.   Un moyen de transport ef cace reliant la partie haute au bord du lac s’impose dans l’hypothèse d’une densi cation de la zone forestière: un télécabine urbain semble être tout indiqué pour vaincre la topographie capricieuse de Neuchâtel tout en mettant en valeur son paysage. Peu côuteux, silencieux, attrayant, le Métrocâble   a tous les atouts pour devenir un moyen de transport urbain.    Limites et centres    Le développement de la partie nord se fait à partir des trois stations du Métrocâble, où des programmes commerciaux et publics sont réunis (hubs). Clairement visibles depuis la ville, ceux- ci agissent comme des points de repères et dé nissent des centralités à l’échelle du nouveau quartier. Le projet dessine clairement une nouvelle limite à la ville, dictée par la topographie, qui connaît au nord un replat puis une nouvelle pente importante.    Une promenade entre lac et forêt    Les rives du lac, le Fun’ambule et le nouveau Métrocâble forment une boucle de mobilité qui permet de donner un cadre nouveau à la circulation en ville de Neuchâtel.   Cette boucle dessine un itinéraire particulièrement attrayant pour le tourisme local et la promenade entre ville et forêt.    Urbanisation par étapes    La ligne du Métrocâble peut se constituer par étapes, tout comme l’urbanisation progressive qu’elle dé nit. La stratégie peut donc s’adapter à différents scénarios démographiques: le développement du quartier peut se poursuivre au nord, selon le développement que connaîtra Neuchâtel dans les décennies suivantes. Les stations desservent alors de manière rayonnante l’ensemble de cette nouvelle colonisation.    Métrocâble    En raison de la topographie complexe et du developpement déjà avancé de la ville, seul le Métrocâble semble approprié pour répondre à ce besoin d’infrastructures. De nombreuses villes dans le monde sont en train d’opter pour le télécabine urbain en réponse à des enjeux similaires.   Le moyen de transport urbain réunit en un parcours le sublime du transport aérien et le pittoresque d’une balade en montagne. Il offre à ses usagers une vue totalement dégagée sur la ville, le lac et les Alpes. L’expérience inédite qu’offre cette infrastructure, devient un atout important pour l’attrait touristique de Neuchâtel.    Zone mixte: La ville en lisière de forêt    Sur le plateau qui marque la nouvelle limite de la ville, une urbanisation relativement dense peut prendre place entre les trois hubs: des immeubles sur rue et sur cour ouverte avec des activités diverses en socle dé nissent une “clairière urbaine”, centre de l’activité du nouveau quartier. Un bâti continu est proposé pour délimiter   cet espace au nord, côté forêt. Côté lac, des immeubles sur cour ouverte peuvent être disposés de manière à libérer des vues sur le paysage et établir une pérméabilité piétonne avec les quartiers situés en aval.    Zone à majorité résidentielle: Colonisation harmonieuse    Dans la pente située en aval des stations sont proposées deux typologies de logement: des maisons individuelles en terrasses de type “low rise / high density” et des barres de logement épousant la pente. Ces deux types d’habitations, mêlées sur l’ensemble de la pente, favorisent   la mixité sociale et ménagent l’impact sur le paysage forestier.    Le campus    Le nouveau campus s’établit sur l’échangeur routier situé à Nid-du-Crô. Les activités académiques sont ainsi reliées à l’infrastructure régionale sans saturer le centre-ville et la jolie plage de Nid-du-Crô peut être préservée pour les loisirs.    Le bord du lac    Neuchâtel aspire à redonner son bord de lac aux activités de loisir, comme le con rment les résultats récents des concours NumaPort et des Jeunes Rives. En aucun cas le déploiement des activités académiques devra ternir cette vision.      Collaboration: Laurent Nicolet, Marc Frochaux
       
     

Concours d’idées d’urbanisme 2012 - Neuchâtel 2020

Repenser l’infrastructure

Le projet prend appui sur le constat suivant: il semble impensable d’accueillir 8’000 nouveaux habitants dans une ville de la taille de Neuchâtel sans repenser complètement son infrastructure de transports. La très forte augmentation des véhicules privés qu’a connu la ville lors des vingt dernières années met malheureusement en péril sa qualité de vie. 

Un moyen de transport ef cace reliant la partie haute au bord du lac s’impose dans l’hypothèse d’une densi cation de la zone forestière: un télécabine urbain semble être tout indiqué pour vaincre la topographie capricieuse de Neuchâtel tout en mettant en valeur son paysage. Peu côuteux, silencieux, attrayant, le Métrocâble 

a tous les atouts pour devenir un moyen de transport urbain. 

Limites et centres

Le développement de la partie nord se fait à
partir des trois stations du Métrocâble, où des programmes commerciaux et publics sont réunis (hubs). Clairement visibles depuis la ville, ceux-
ci agissent comme des points de repères et dé nissent des centralités à l’échelle du nouveau quartier.
Le projet dessine clairement une nouvelle limite à la ville, dictée par la topographie, qui connaît au nord un replat puis une nouvelle pente importante. 

Une promenade entre lac et forêt

Les rives du lac, le Fun’ambule et le nouveau Métrocâble forment une boucle de mobilité qui permet de donner un cadre nouveau à la circulation en ville de Neuchâtel. 

Cette boucle dessine un itinéraire particulièrement attrayant pour le tourisme local et la promenade entre ville et forêt. 

Urbanisation par étapes

La ligne du Métrocâble peut se constituer par étapes, tout comme l’urbanisation progressive qu’elle dé nit. La stratégie peut donc s’adapter
à différents scénarios démographiques: le développement du quartier peut se poursuivre au nord, selon le développement que connaîtra Neuchâtel dans les décennies suivantes. Les stations desservent alors de manière rayonnante l’ensemble de cette nouvelle colonisation. 

Métrocâble

En raison de la topographie complexe et du developpement déjà avancé de la ville, seul le Métrocâble semble approprié pour répondre
à ce besoin d’infrastructures. De nombreuses villes dans le monde sont en train d’opter pour le télécabine urbain en réponse à des enjeux similaires. 

Le moyen de transport urbain réunit en un parcours le sublime du transport aérien et le pittoresque d’une balade en montagne. Il offre à ses usagers une vue totalement dégagée sur la ville, le lac et les Alpes. L’expérience inédite qu’offre cette infrastructure, devient un atout important pour l’attrait touristique de Neuchâtel. 

Zone mixte:
La ville en lisière de forêt

Sur le plateau qui marque la nouvelle limite de la ville, une urbanisation relativement dense peut prendre place entre les trois hubs: des immeubles sur rue et sur cour ouverte avec des activités diverses en socle dé nissent une “clairière urbaine”, centre de l’activité du nouveau quartier. Un bâti continu est proposé pour délimiter 

cet espace au nord, côté forêt. Côté lac, des immeubles sur cour ouverte peuvent être disposés de manière à libérer des vues sur le paysage et établir une pérméabilité piétonne avec les quartiers situés en aval. 

Zone à majorité résidentielle: Colonisation harmonieuse

Dans la pente située en aval des stations sont proposées deux typologies de logement:
des maisons individuelles en terrasses de type “low rise / high density” et des barres de logement épousant la pente. Ces deux types d’habitations, mêlées sur l’ensemble de la pente, favorisent 

la mixité sociale et ménagent l’impact sur le paysage forestier. 

Le campus

Le nouveau campus s’établit sur l’échangeur routier situé à Nid-du-Crô. Les activités académiques sont ainsi reliées à l’infrastructure régionale sans saturer le centre-ville et la jolie plage de Nid-du-Crô peut être préservée pour les loisirs. 

Le bord du lac

Neuchâtel aspire à redonner son bord de lac aux activités de loisir, comme le con rment les résultats récents des concours NumaPort et des Jeunes Rives. En aucun cas le déploiement des activités académiques devra ternir cette vision. 

 

Collaboration: Laurent Nicolet, Marc Frochaux

HUB_123_PLAN.jpg
       
     
HUB123_PANO_1_1.jpg
       
     
HUB123_PANO_2_1.jpg
       
     
HUB123_PANO_3_2.jpg
       
     
HUB123_SCHEMA_RESEAU.jpg
       
     
HUB123_SCHEMA_ETAPE.jpg